Are you the publisher? Claim or contact us about this channel


Embed this content in your HTML

Search

Report adult content:

click to rate:

Account: (login)

More Channels


Channel Catalog


Channel Description:

ReliefWeb - Jobs

older | 1 | 2 | (Page 3)

    0 0

    Organization: Avocats Sans Frontières
    Country: Tunisia
    Closing date: 02 Jan 2018

    http://www.asf.be/wp-content/uploads/2017/12/ASF-Offre-Consultant-Expert-formation-des-formateurs.pdfSur la base des besoins communs et spécifiques identifiés pour chaque profession, un processus de renforcement de capacités comprenant deux étapes a été développé :

    • Étape 1 : renforcement de capacités

    • Etape 2 : validation des outils et test

    Etape 1 : Renforcement des capacités : qui comprend trois actions :

    1) Renforcement des capacités en matière des techniques d’apprentissage pour les adultes – « Module Ingénierie » :

    Des personnes sélectionnées au sein des instituts de formation verront leurs capacités renforcées en matière d’ingénierie de la formation. Le personnel formateur possède des savoir-faire et des savoirs particuliers liés à leur discipline de spécialité (spécialiste dans une des branches du Droit) et à leur expérience professionnelle. Cependant, ils doivent disposer de compétences spécifiques à tout formateur, celles liées à la conception et la mise en œuvre d’une action de formation. Elles sont de l’ordre de l’ingénierie (élaborer une réponse formation), de la pédagogie (construire une progression et des séquences d’apprentissage) et de la relation (communication avec les personnes).

    2) Développement des capacités techniques associées aux modules identifiés (par exemple : procédure pénale, Déontologie etc.) par des experts nationaux et internationaux

    3) Développement de modules sur des thématiques en lien avec la garde à vue et outils de formation par les futurs formateurs avec l'appui d'experts techniques.

    Etape 2 : Validation des outils et test

    Dans un second temps, une fois les modules et les outils développés, les formateurs se réuniront avec les organismes professionnels de l’OPJ, des magistrats et des avocats afin de valider les outils développés. Les programmes de formation spécifique appartiendront à chaque organisme professionnel.

    Après validation des modules, un plan de formation sera conçu pour chaque organisme professionnel et visera à atteindre toutes les parties prenantes impliquées dans le projet. Le module commun et les modules spécifiques seront testés 4 fois à travers 4 sessions de formation.


    How to apply:

    Les candidat-e-s intéressé-e-s doivent envoyer leur CV et lettre de motivation, au plus tard le 2 janvier 2018 par mail à consultances@asf.be

    ATTENTION : mettre en objet du mail : ASF-MISSTUN-GAV

    E. COMPETENCES NECESSAIRES

    • Formation/Expérience

    • Avoir au moins un Bac +4 et avoir reçu des formations en andragogie/ ingénierie de la formation

    • Avoir au moins trois années d’expérience dans la conduite de formation dans le domaine de la formation de formateurs

    • Avoir une expérience dans la formation d’acteurs judiciaires est un atout

    • Une bonne connaissance du contexte associatif et judiciaire en Tunisie

    • Savoir animer une action de formation et enseigner selon diverses méthodes pédagogiques

    • Une expérience d’analyse des pratiques auprès des intervenants étatiques

    • Excellentes capacités de facilitation avec l’utilisation de certaines méthodes participatives

    • Une connaissance des concepts, des méthodes, et des outils de l’ingénierie de formation

    • Une bonne connaissance des outils pédagogiques et des méthodes de transmission des savoirs

    • Être rigoureux, méthodique, organisé et avoir le sens de l’écoute

    • Une capacité d’adaptation aux différents profils formés

    • Une maîtrise de l’outil informatique.

    • Une excellente maitrise de la langue arabe aussi bien à l’écrit qu’à l’oral. La connaissance de la langue française est un atout **


    0 0

    Organization: Avocats Sans Frontières
    Country: Tunisia
    Closing date: 25 Jan 2018

    http://www.asf.be/wp-content/uploads/2018/01/ASF-Offre-Consultant-Expert-Int_T11_Formation.pdf

    Depuis décembre 2016, Avocats Sans Frontières met en œuvre un projet en partenariat avec l’Ordre National des avocats de Tunisie (« ONAT ») qui entend protéger les droits des personnes gardées à vue en Tunisie (« Projet Garde à vue »).

    Dans le cadre de ce projet, l'organisation est à la recherche d'un consultant international, expert en ingénierie de la formation, pour une formation de formateurs, commune de tous les acteurs du projet : officiers de la police judiciaire, procureurs et avocats.

    Sur la base des besoins communs et spécifiques identifiés pour chaque profession, un processus de renforcement de capacités comprenant deux étapes a été développé :

    Étape 1 : renforcement de capacités

    Etape 2 : validation des outils et test

    (Les étapes sont plus détaillées dans l'offre complète.)

    Le consultant mettra en oeuvre certaines actions de ce processus, notamment le module "ingénierie de la formation".

    Pour atteindre les résultats qui lui sont assignés, le/ consultant formateur élaborera des modules et conduira des formations conformément aux détails ci-dessous.

    De manière particulière, la mission sera conduite en trois phases :

    La phase 1 qui consistera à développer une méthodologie et des d’outils de formation en ingénierie et la délivrance des formations (20 jours dont 5 jours de formation par groupe/ 2 groupes de 16 à 20 personnes)

    La phase 2 qui portera sur le développement des modules techniques (1 module commun et 3 modules spécifiques), auquel le consultant formateur participera pour accompagner les candidats et intégrer des éléments acquis à l’occasion de la formation en ingénierie mais aussi le développement d’un plan de formation. Juste après, ces modules seront soumis à la validation des écoles de formation et le consultant y prendra part (15 jours)

    La phase 3 durant laquelle ces modules seront testés (participation à 2 formations-test) (10 jours)


    How to apply:

    Les candidat-e-s intéressé-e-s doivent envoyer leur CV et lettre de motivation, au plus tard le 25 janvier 2018 par mail à consultances@asf.be

    ATTENTION : mettre en objet du mail : ASF-MISSTUN-GAV


    0 0

    Organization: Avocats Sans Frontières
    Country: Colombia, Côte d'Ivoire, Guatemala, Honduras, Peru
    Closing date: 04 Feb 2018

    Duration: Eight to eighteenn months

    Starting date: Colombia, Guatemala, Ivory Coast (as soon as possible), Honduras and Peru (March/April 2018)

    Working language: Spanish (Colombia, Guatemala, Honduras, Peru) or French (Ivory Coast)

    Conditions: The mandates are of a voluntary nature. All costs related to the assignment (food, housing, insurance, airplane tickets) are covered by the program. The mandate is unaccompanied. The costs related to the company of a spouse or kids are not covered. The volunteers must participate in pre-departure training and preparation sessions.

    Other conditions: This call is open to all candidates. Some mandates can be recognised as an international internship for the École du Barreau du Québec and a priority will be given to the candidates who are eligible to those internships. If a candidate of the École du Barreau du Québec is selected, he or she will be granted a scholarship of 15 000$. The costs covered by the program will then be adjusted accordingly. For Bar internships, the duration of a mandate is 11 months (8 on the field and 3 in Quebec City, at LWBC’s Head Office).

    Context

    The Project « Protection of children, women and other vulnerable communities » (PRODEF) is implemented by a Consortium composed of Lawyers Without Borders Canada (LWBC) and the International bureau for children’s rights (IBCR) within the framework of the Voluntary cooperation program financed by Global Affairs Canada. It aims to improve the protection of rights of children, women, poor and marginalized communities as well as strengthening democracy and the rule of law through access to justice.

    As part of the Project, volunteers are deployed to support and help strengthen the capacity of local partners, mainly civil society organizations working in the field of human rights.

    Security

    The security of the volunteers and others collaborators is the main concern of LWBC and its partners. Several measures and security protocols are applied by the local personnel, the expatriates, the volunteers and the personnel involved in short-term missions.

    The selected candidates will be formed on safety and will have to commit to the respect of the different measures and protocols. Because the activities are executed only if there are sufficient guaranties and if the conditions are optimal, the Consortium can postpone or annul the deployment of the selected volunteers, particularly on security grounds.

    Position description

    The volunteer legal advisors are called upon to perform various legal tasks linked to human rights. While some volunteers particularly contribute to the documentation, the analysis of the issues related to human rights and the drafting of thematic reports, others participate in the proposition of legal reforms, analyse jurisprudence or are implicated in cases of strategic litigation that are brought before national and international tribunals and bodies. More practically, the volunteers can be required to complete the following tasks:

    • Carry out research and analysis, and participate in the drafting of legal documents on the issues of human rights, children rights, international criminal law, transitional justice, international humanitarian law, gender justice or sexual violence;
    • Contribute to the preparation of the necessary documentation needed for a participation to the thematic hearings before the Inter-American Commission on Human Rights;
    • Analyze jurisprudence and systematize the information properly;
    • Organise training workshops destined to civil society as well as public officials;
    • Coordinate the collection, analysis and triangulation of information for the preparation of documents;
    • Participate in advocacy activities with the authorities;
    • Carry out legal research related to specific cases of serious human rights violations;
    • Analyse issues and participate in the development of legal strategies and arguments;
    • Participate in the documentation and systematization of cases, including in the organization and the classification of the evidence;
    • Take part in meetings with various stakeholders involved in cases at Bar (lawyers, representatives of the attorney general's office, victims, etc.);
    • Attend hearings of identified cases;
    • Participate in the drafting of documents submitted to national courts or international bodies;
    • Write articles on the legal work performed (mainly for the LWBC website);
    • Support the straightening of organizational capacities, through work organisation, information management, communications, etc.

    Qualifications

    • University education in law;
    • Good knowledge of international criminal law and/or human rights law and/or international humanitarian law and/or gender justice and sexual violence and/or transitional justice;
    • Good knowledge of the Inter-American human rights system;
    • Interest in promoting and defending human rights as well as enforcing the members of civil society;
    • Strong skills in written composition and legal research;
    • Ability to quickly assimilate domestic law concepts in order to harmonize them with knowledge of national or international law;
    • Fluency in spoken and written Spanish (Hispanic countries)/French;
    • Ability to adapt to the sometimes difficult working conditions and situations (restrictive security measures, limited resources, logistical difficulties, work under pressure etc.);
    • Ability to work as a member of a team;
    • Ability to integrate various work environments;
    • Willingness to travel within the country of deployment;
    • Basic computer skills (Word, Excel, Outlook);
    • Absolut respect for confidentiality.

    Assets

    • Masters or doctorate degree in law;
    • Previous experience in similar functions;
    • Proficiency in English and/or French and/or Spanish;
    • Previous experience with communities or vulnerable groups;
    • Previous work experience in Latin America/in Western Africa or knowledge of the social, economic and legal contexts in developing countries or those in post conflict situations.

    Eligibility requirements

    • Be a Canadian citizen or permanent resident;
    • Be covered by the health care insurance plan provided by a province or by a private plan;
    • Be available to attend a pre-departure training session.

    How to apply:

    Interested candidates should submit their application (cover letter and curriculum vitae) in French (Ivory Coast) and in Spanish (Colombia, Guatemala, Honduras, Peru) before Sunday, February 4th 2017 at 23:59, by completing the online form available at the following address: www.cooperationvolontaireasfcibcr.com in the section « Apply ». Please make sure to submit your application for the position: « Volunteer Legal Advisors – Colombia, Guatemala, Honduras, Ivory Coast and Peru ».

    We thank every candidate for their interest. However, we will only be contacting the candidates selected for the interviews.


    0 0

    Organization: Avocats Sans Frontières
    Country: Mali
    Closing date: 28 Feb 2018

    Postes : Plusieurs postes de conseillers.ères juridiques volontaires

    Pays d’affectation: Mali Durée: Six mois (possibilité de renouvellement)

    Date de début: Dès que possible

    Langue de travail: Français

    Conditions: Les mandats sont de nature volontaire. Tous les frais liés à l’affectation (nourriture, logement, assurances, billet d’avion) sont couverts par le programme.

    Le mandat est non accompagné. Les frais liés à l’accompagnement par un.e conjoint.e ou des enfants ne sont pas couverts.

    Les volontaires doivent participer à des séances de formation et préparation prédépart.

    Contexte

    Le projet « Justice, prévention et réconciliation pour les femmes, mineurs et autres personnes affectées par la crise au Mali » est mis en oeuvre par le consortium formé d’Avocats sans frontières Canada (ASFC), le Centre d’étude et de coopération internationale (CECI) et l’École nationale d’administration publique (ÉNAP). Il vise l’amélioration de la protection des droits des enfants, des femmes et des collectivités pauvres et marginalisées, ainsi que le renforcement de la démocratie et de la primauté du droit par l’accès à la justice.

    Sécurité

    La sécurité des coopérant.e.s volontaires et des autres collaborateurs.trices du projet est au coeur des préoccupations d’ASFC et de ses partenaires membres du consortium mettant en oeuvre le projet JUPREC au Mali. Des mesures et protocoles de sécurité sont appliqués pour le personnel local, les expatriés, les coopérantes volontaires et le personnel en mission court terme. Les candidat.e.s choisi.e.s sera formé.e.s en matière de sécurité et devra s’engager à respecter les mesures et protocoles en la matière. Les activités n’étant entreprises que s’il existe des garanties suffisantes et que les conditions s’y prêtent, le consortium peut reporter ou annuler le déploiement de la coopérante sélectionnée, notamment pour des motifs liés à la sécurité.

    Description des postes

    Les conseillers.ères juridiques volontaires seront amenées à travailler dans l’un des domaines suivants : aide juridique et assistance judiciaire, justice transitionnelle, litige stratégique. Concrètement, les volontaires peuvent être amené.e.s à réaliser les tâches suivantes :

    Aide juridique et assistance judiciaire :

    •  Identifier les besoins des avocat.e.s sur le plan de la méthodologie de gestion et de suivi de dossiers d’aide juridique et d’assistance judiciaire et de représentation juridique pour des personnes en situation de vulnérabilité; 
    • Contribuer à l’élaboration d’une stratégie de suivi des dossiers rigoureuse (base de données, tableau Excel, gestion des statistiques, chiffres, etc.); 
    • Alimenter la réflexion sur l’élaboration et la mise en place des outils de méthodologie et de gestion de suivi des dossiers; 
    • Appuyer les intervenant.e.s d’organisations partenaires dans la mise en place de méthodes de gestion des dossiers et de représentation juridique de personnes en situation de vulnérabilité; 
    • Appuyer la préparation et la mise en oeuvre de formations en lien avec les services d’aide juridique et d’assistance judiciaire, notamment sur les thèmes de la gestion de dossiers, l’utilisation d’un langage clair en droit, les droits des femmes et des mineurs ou la détention arbitraire; 
    • Appuyer l’élaboration et la mise en oeuvre de la stratégie de plaidoyer en faveur du droit à la représentation juridique.

    Justice transitionnelle : 

    • Réalisation de recherches comparatives et de notes analytiques sur différents mécanismes judiciaires et non-judiciaires de justice transitionnelle et sur des thèmes reliés au droit pénal international, le droit international des droits humains et le droit international humanitaire; 
    • Appuyer l’élaboration de documents vulgarisés d’information sur la justice transitionnelle; 
    • Analyser et appuyer le suivi de l’application du principe de complémentarité du Statut de Rome de la Cour pénale internationale au Mali; 
    • Assister l’organisation pour l’organisation de formations sur la justice transitionnelle; 
    • Appuyer l’élaboration et la mise en oeuvre de la stratégie de plaidoyer.

    Litige stratégique :

    • Effectuer des recherches juridiques liées à des cas concrets de graves violations de droits humains; Analyser des questions et participer à l’élaboration de stratégies et arguments juridiques; 
    • Participer à la documentation et à la systématisation de cas, incluant l’organisation et la classification de preuves; 
    • Appuyer l’organisation de formations sur le litige stratégique;

    Et de manière générale : 

    • Rédiger des articles et des documents analytiques en lien avec le travail accompli;
    • Rédiger des articles sur le travail juridique réalisé (principalement pour le site web d’ASFC); 
    • Réaliser toute autre tâche connexe nécessaire à l’atteinte de résultats.

    Qualifications et aptitudes (exigences)

    •  Formation universitaire en droit;
    •  Connaissances en matière de droit pénal international, de droits humains et de droit international humanitaire;
    •  Intérêt pour la promotion et la défense des droits humains et pour le renforcement des acteurs de la société civile; 
    • Aptitudes pour la rédaction et la recherche juridique; 
    • Capacité à intégrer rapidement les concepts de droit interne pour les harmoniser avec les connaissances en droit international;
    •  Maîtrise du français parlé et écrit;
    • Capacité à s’adapter à des situations et conditions de travail parfois difficiles (mesures de sécurité restrictives, ressources limitées, difficultés logistiques, travail sous pression, etc.);
    •  Forte motivation associative, sens de la solidarité internationale, adhésion aux valeurs des membres du consortium;  Indépendance et impartialité dans les affaires internes du Mali; 
    • Capacité à travailler en équipe, entregent et intelligence interpersonnelle; 
    • Capacité à s’intégrer à des dynamiques de travail variées;
    •  Maitrise des outils informatiques de base (Word, Excel, Outlook)
    •  Respect absolu de la confidentialité.

    Atouts 

    • Avocat.e membre du Barreau; 
    • Expérience pertinente en litige en droit pénal;
    • Connaissances de l’enjeu lié à la violence basée sur le genre;
    • Maîtrise ou doctorat en droit;
    • Expérience préalable dans des fonctions similaires et auprès de communautés ou de groupes en situation de vulnérabilité;
    •  Maîtrise de l’anglais;
    • Expérience de travail en Afrique de l’Ouest, de préférence au Mali, ou connaissances du contexte social, économique et juridique de pays en développement ou en situation post-conflit.

    Conditions d’admissibilité

    •  Les candidatures de citoyens canadiens et de résidents permanents au Canada seront privilégiées, mais d’autres candidatures pourront être considérées;
    • Être couverte par le régime d’assurance santé de sa province ou par un régime privé;
    • Être disponible pour participer à une formation pré-départ (dates à confirmer).

    How to apply:

    Les candidat.e.s intéressé.e.s doivent soumettre leur dossier de candidature (lettre de motivation et curriculum vitae) en français avant le mercredi 28 février 2018 à 23h59 à l’adresse courriel recrutement.pcv@asfcanada.ca, en inscrivant comme objet du courriel « Conseiller.ère juridique volontaire JUPREC 2018 ».

    Nous remercions toutes les candidates de leur intérêt. Toutefois, seules les personnes sélectionnées pour entrevue seront contactées.


    0 0

    Organization: Avocats Sans Frontières
    Country: Burundi
    Closing date: 15 Mar 2018

    Avocats Sans Frontières recrute un Coordinateur de Programme (poste national) au Burundi

    Descriptif d’Avocats Sans frontières

    Avocats Sans Frontières (ASF) est une organisation non gouvernementale internationale créée en Belgique en 1992. ASF est spécialisée dans le développement de projets de promotion et de soutien à l’accès à la justice, la réalisation des droits humains, et de l’état de droit dans des pays en situation de post conflit et/ou développement. ASF a des bureaux permanents au Burundi, en RD Congo, en Ouganda, en Tunisie, en République Centrafricaine et au Tchad.

    Au Burundi, pays qui ces derniers mois a connu un climat de fortes tensions sociales et politiques, ASF veut contribuer à un meilleur accès à la justice pour les populations vulnérables à travers l’amélioration de leur prise en charge juridique et judiciaire et la promotion du respect de leurs droits fondamentaux. Elle concentre ses interventions sur : la promotion du droit d’accéder à la justice; le renforcement des capacités des avocats et d’acteurs associatifs ; l’amélioration de la qualité des services d’aide légale; la coordination des acteurs des justices formelle et informelle ; les questions de justice de transition.

    Programme 2017 - 2021 :

    ASF et ses quatre partenaires, Barreaux et acteurs associatifs, ont conjointement développé un programme quinquennal 2017-2021 baptisé « Menya Utunganirwe » dont l'objectif central est de remettre le citoyen au cœur du système juridique. Dans ce programme, ASF appuie et promeut la réalisation des droits, la prévention et le règlement pacifique des conflits au bénéfice des populations vulnérables. Le programme capitalise sur l’expertise acquise par ASF en matière d’aide légale en formulant des innovations pour un meilleur accès à la Justice au Burundi. L’action dépasse la dimension institutionnelle pour investir une plus grande diversité de cadres de réalisation des droits, formels et informels.

    Fonction générale

    Sous la supervision de la Coordinatrice Stratégie et Développement, le Coordinateur Programme est responsable de l’élaboration des stratégies et de la mise en œuvre des activités s’inscrivant dans le cadre du/des programmes d’ASF au Burundi.

    Description des tâches spécifiques du poste:

    • Assurer et coordonner la planification, la bonne mise en œuvre et le suivi des activités du programme en vue d’atteindre les objectifs fixés

    • Assurer la préparation des activités du programme : rédaction des termes de référence, veiller à la bonne exécution du budget, gestion des aspects techniques et organisationnels des activités, rédaction des rapports/comptes-rendus…

    • Organiser et superviser le classement et l’archivage des documents en rapport avec les activités

    • Etre l’interlocuteur privilégié et assurer une bonne relation de travail avec les organisations partenaires et les autorités

    • Coordonner et assurer la cohérence du travail des différents partenaires

    • Contribuer à et soutenir l’identification des besoins en renforcement de capacités des partenaires

    Autres tâches

    • Assurer une veille du contexte du droit et de la justice en général et de l’accès à la justice et des thématiques d’intervention d’ASF au Burundi en particulier

    • Participer aux réflexions stratégiques et opérationnelles de la Mission et proposer des réflexions

    • Rédiger des notes analytiques pour appuyer la réflexion sur la modification/définition des stratégies

    • Entretenir des contacts réguliers avec le siège pour ses inputs dans la définition des stratégies et mise en œuvre des activités

    • Participer aux réunions et rencontres extérieures des autres partenaires, jugées utiles pour l’activité et pour la mission et en rédiger des comptes-rendus

    • Par délégation de la Coordinatrice Stratégie et Développement, représenter ASF dans des réunions, rencontres et autres activités

    • En accord avec la Coordinatrice Stratégie et Développement, planifier et organiser des missions de plaidoyer en direction des acteurs judiciaires et des autres partenaires intéressés par les axes d’intervention d’ASF

    • Effectuer toute autre tâche confiée dans l’intérêt de la mission

    Profil recherché et compétences

    • Un diplôme de second cycle universitaire (licence, master/DEA, doctorat) en sciences sociales ou en droit ;

    • Expérience pertinente d’au moins dix ans ;

    • Expérience dans le domaine de l’accès à la justice, du pluralisme juridique et/ou de la prévention des conflits démontrée ;

    • Expérience dans la gestion de programmes/projets dans un contexte sécuritaire fragile ;

    • Expérience dans le pilotage d’études, la négociation et la collaboration partenariale ;

    • Capacités relationnelles et goût pour le travail en équipe : communication (écrite et orale), négociation, développement de réseaux d'expertise ;

    • Excellente maîtrise du français (écrit et oral) et connaissance pratique de l’anglais ;

    • Excellentes capacités d’organisation, rédactionnelles de synthèse et d’analyse ;

    • Maîtrise de l’outil informatique, notamment les logiciels usuels

    • Rigueur, patience, persévérance, sens de la diplomatie et de la négociation ;

    • Flexibilité et capacité à gérer le stress.

    Informations complémentaires

    · Lieu d'affectation**: Bujumbura, avec des déplacements réguliers sur le terrain.**

    · Type de contrat : Contrat à durée déterminée d’une année avec possibilité de renouvellement

    · Entrée en fonction**: mai 2018**

    · Rémunération : motivante et selon l’expérience


    How to apply:

    Merci d’envoyer votre dossier de candidature comprenant votre CV (avec trois personnes de référence), une lettre de motivation, copie conforme du diplôme, attestations des employeurs, et vos disponibilités

    • en déposant le dossier sous pli fermé portant la mention «Missbu – Coordo Programme»à l’adresse physique d’ASF, Quartier Zeimet, Avenue Nzero 18
    • à job@asf.be en précisant «Missbu – Coordo Programme»

    Cloture des candidatures: 15 mars 2018

    Pour des raisons de ressources humaines limitées, seuls les candidats présélectionnés seront contactés par ASF. Merci pour votre compréhension.


    0 0

    Organization: Avocats Sans Frontières
    Country: Canada
    Closing date: 25 Mar 2018

    Titre des postes : Chargé(e) de projet – Haïti

    Chargé(e) de projet – Mali

    Chargé(e) de projet – Amérique latine

    Lieu de travail : Ville de Québec

    Date limite pour postuler : 25 mars 2018 à 23h59

    Date d’entrée en fonction : Dès que possible

    Conditions de travail: Concurrentiel avec les conditions offertes par les ONG similaires.

    RÉSUMÉ DU POSTE

    Avocats sans frontières Canada (ASFC) est à la recherche d’une personne engagée, dynamique et ouverte sur le monde qui veut contribuer à faire de l’accès à la justice un moyen de changement.

    Le ou la chargé(e) de projet est responsable de la réalisation du ou des projets de coopération internationale qui sont sous sa responsabilité : gestion d’équipe, du budget, des relations avec les partenaires locaux et canadiens, de la réalisation des activités, du suivi, de la préparation et de la rédaction de rapports.

    PRINCIPALES RESPONSABILITÉS

    • Gérer le ou les projets dont il a la responsabilité afin d’assurer l’atteinte des objectifs de développement;
    • Établir les priorités, déterminer le calendrier de travail, planifier et mettre en œuvre les activités prévues;
    • Entretenir et coordonner les relations avec les bailleurs de fonds, les partenaires et les acteurs pertinents au Canada et sur le terrain;
    • Collaborer au suivi et à l’évaluation et assurer un rapportage précis, de qualité et en temps opportun des activités et résultats;
    • Participer à des missions sur le terrain;
    • Préparer, gérer et assurer le suivi des budgets dont il est responsable;
    • S’assurer que les normes et procédures en matière de comptabilité, facturation, rapportage et vérification sont respectées;
    • Gérer les ressources humaines (stagiaires ou bénévoles) des projets sous sa responsabilité;
    • Participer à la formation du personnel et des coopérants;
    • Superviser l’organisation logistique des missions de coopération internationale relatives au(x) projet(s) sous sa responsabilité;
    • Superviser la préparation et le maintien à jour des documents afférents aux missions (guide de pays, cahier de mission, normes et politiques, guide de sécurité, etc.);
    • Rédiger les analyses, communiqués et rapports utiles ou requis;
    • Participer à l’identification des opportunités de projets, à leur suivi stratégique et à la rédaction des propositions techniques et financières;
    • Participer au développement de stratégies de représentation auprès des bailleurs de fonds;
    • Contribuer à l’analyse de situation (pays ou secteur) et à la formulation de stratégies d’intervention;
    • Participer à la négociation des ententes avec les bailleurs de fonds et les partenaires;
    • Contribuer aux activités institutionnelles de l’organisation.

    Et, de manière générale, effectuer toute autre tâche connexe utile ou nécessaire à la demande de l’organisation.

    PROFIL RECHERCHÉ

    • Formation universitaire dans un domaine pertinent (droit, gestion, administration, développement international), ou une combinaison équivalente d’études, de formation professionnelle et d’expérience;
    • Au moins cinq ans d’expérience en gestion de projet axée sur les résultats;
    • Excellentes aptitudes à la communication orale et écrite en français et en espagnol, anglais et portugais un atout;
    • Expérience de travail ou de coopération dans un État fragile ou dans un pays en voie de développement ou en conflit;
    • Connaissances en matière de droits humains;
    • Forte motivation associative, sens de la solidarité internationale, adhésion aux valeurs, à la Charte et à la mission d’ASFC;
    • Grandes capacités pour le travail d’équipe en contexte multidisciplinaire, entregent, intelligence interpersonnelle, vision stratégique et sens politique;
    • Excellent sens de l’organisation, esprit d’initiative, rigueur et débrouillardise. Disposition à autogérer son travail, à travailler selon un horaire flexible – parfois sous pression – et à se déplacer ou voyager si nécessaire;
    • Expérience ou compétences en matière de relations avec les bailleurs de fonds gouvernementaux, institutionnels ou privés du domaine de la coopération internationale, expérience avec les bailleurs de fonds canadiens un atout;
    • Maîtrise des outils informatiques de bureau, en particulier les logiciels de traitement de texte, le courrier électronique, Internet et les bases de données.

    How to apply:

    POUR MANIFESTER VOTRE INTÉRÊT

    Faites-nous parvenir une lettre expliquant vos motivations pour le poste et votre curriculum vitae à l’attention de Madame Caroline Arbour à l’adresse recrutement@asfcanada.ca, et ce, en prenant soin d’inscrire en objet : Chargé(e) de projet.

    Nous remercions tous les candidat(e)s de leur intérêt. Toutefois, seules les personnes sélectionnées pour une entrevue seront contactées.


    0 0

    Organization: Avocats Sans Frontières
    Country: Colombia, Côte d'Ivoire, Guatemala, Honduras, Peru
    Closing date: 25 Mar 2018

    Position: Volunteer technical advisor in monitoring-evaluation and strengthening of organisational capacities

    Countries: One or several countries from the following: Peru, Colombia, Honduras, Guatemala, Ivory Coast

    Duration: Short-term (2 to 8 weeks)
    **
    Starting date: **From April 2018

    Working languages: Spanish and French

    Conditions: The mandates are of a voluntary nature. All costs related to the assignment (food, housing, insurance, airplane tickets) are covered by the program. The mandate is unaccompanied. The costs related to the company of a spouse or kids are not covered. The volunteers must participate in pre-departure training and preparation sessions.

    Context

    The Project « Protection of children, women and other vulnerable communities » (PRODEF) is implemented by a Consortium composed of Lawyers Without Borders Canada (LWBC) and the International bureau for children’s rights (IBCR) within the framework of the Voluntary cooperation program financed by Global Affairs Canada. It aims to improve the protection of rights of children, women, poor and marginalized communities as well as strengthening democracy and the rule of law through access to justice.
    As part of the Project, volunteers are deployed to support and help strengthen the capacity of local partners, mainly civil society organizations working in the field of human rights.

    Security

    The security of the volunteers and other collaborators is the main concern of LWBC and its partners. Several measures and security protocols are applied by the local personnel, the expatriates, the volunteers and the personnel involved in short-term missions.

    The selected candidates will be formed on safety and will have to commit to the respect of the different measures and protocols. Because the activities are executed only if there are sufficient guarantees and if the conditions are optimal, the Consortium can postpone or annul the deployment of the selected volunteers, particularly on security grounds.

    Position description
    The volunteer technical advisor in monitoring-evaluation and strengthening of organisational capacities is called upon to work in collaboration with Lawyers without Borders Canada’s team and partners.

    More practically, the volunteer can be required to complete the following tasks:

    •  Participate in data collection through inquiries, semi-structured interviews, workshops and group discussions;
    •  Contribute to the elaboration, making and monitoring of the impact evaluation and of the organisational assessment;
    •  Contribute to the development of tools intended to measure the mid- and long-term results of volunteer legal advisors’ work;
    •  Carry out research, analysis and summaries for the development of tools and the collection of data;
    •  Contribute to the analysis, interpretation and summary of the data collected;
    •  Document the lessons learned and achievements, and make recommendations;
    •  Write explanatory notes facilitating the use of the monitoring-evaluation and data collection tools developed.

    Qualifications

    •  University education in a relevant field (management, law, administration, political science, international development, social sciences, etc.), a specialisation in monitoring and evaluation or an equivalent combination of studies, professional training and experience;
    • Good understanding of results-based management tools;
    • Experience in planning, interactive workshops, data collection and analysis, as well as in interpretation and preparation of recommendations;
    •  Training in project monitoring and evaluation or knowledge in the field of monitoring, evaluation and learning;
    •  Good knowledge and experience in conception, elaboration, writing and presentation of projects;
    •  Fluency in spoken and written French and Spanish;
    •  Strong interest in community engagement, sense of international solidarity, agreement with LWBC’s values, Charter and mission;
    •  Strong ability to work as a member of a team in a multidisciplinary context, interpersonal skills and intelligence;
    •  Excellent organizational skills, initiative, rigour and resourcefulness. Ability to work with a high degree of autonomy, to work flexible hours – sometimes under pressure;
    •  Basic computer skills (Word, Excel, Outlook);
    •  Must be eligible to work in Canada;
    •  Must be willing to work and travel abroad.

    Assets

    •  Previous experience in similar functions;
    •  Previous experience with communities or vulnerable groups;
    •  Knowledge of the social, economic and legal contexts in developing countries or those in post conflict situations;
    •  Previous work or cooperation experience in a fragile state or in a developing country or country affected by conflict.

    Eligibility requirements

    •  Be a Canadian citizen or permanent resident;
    • Be covered by the health care insurance plan provided by a province or by a private plan;
    • Be available to attend a pre-departure training session.

    How to apply:

    Interested candidates should submit their application (cover letter and curriculum vitae) in Spanish before Sunday March 25th, 2018 at 23:59, by completing the online form available at the following address: http://cooperationvolontaireasfcibcr.com/participez/ under the rubric entitled “Volunteer technical advisor in monitoring-evaluation and strengthening of organisational capacities”.

    We thank every candidate for their interest. However, we will only be contacting the candidates selected for the interviews.


    0 0

    Organization: Avocats Sans Frontières
    Country: Guatemala, Honduras
    Closing date: 04 Apr 2018

    Positions: Several volunteer legal advisor positions

    Countries: Guatemala and Honduras

    Duration: Eight to eighteen months

    Starting date: April 2018

    Working language: Spanish

    Conditions: The mandates are of a voluntary nature. All costs related to the assignment (food, housing, insurance, airplane tickets) are covered by the program.
    The mandate is unaccompanied. The costs related to the company of a spouse or kids are not covered.
    The volunteers must participate in pre-departure training and preparation sessions.

    Other conditions: This call is open to all candidates. Some mandates can be recognized as an international internship for the École du Barreau du Québec and a priority will be given to the candidates who are eligible to those internships. If a candidate of the École du Barreau du Québec is selected, he or she will be granted a scholarship of 15 000$. The costs covered by the program will then be adjusted accordingly.

    For Bar internships, the duration of a mandate is 11 months (8 on the field and 3 in Quebec City, at LWBC’s Head Office).

    Context

    The Project « Protection of children, women and other vulnerable communities » (PRODEF) is implemented by a Consortium composed of Lawyers Without Borders Canada (LWBC) and the International bureau for children’s rights (IBCR) within the framework of the Voluntary cooperation program financed by Global Affairs Canada. It aims to improve the protection of rights of children, women, poor and marginalized communities as well as strengthening democracy and the rule of law through access to justice.

    As part of the Project, volunteers are deployed to support and help strengthen the capacity of local partners, mainly civil society organizations working in the field of human rights.

    Security

    The security of the volunteers and others collaborators is the main concern of LWBC and its partners. Several measures and security protocols are applied by the local personnel, the expatriates, the volunteers and the personnel involved in short-term missions.

    The selected candidates will be formed on safety and will have to commit to the respect of the different measures and protocols. Because the activities are executed only if there are sufficient guaranties and if the conditions are optimal, the Consortium can postpone or annul the deployment of the selected volunteers, particularly on security grounds.

    Position description

    The volunteer legal advisors are called upon to perform various legal tasks linked to human rights. While some volunteers particularly contribute to the documentation, the analysis of the issues related to human rights and the drafting of thematic reports, others participate in the proposition of legal reforms, analyse jurisprudence or are implicated in cases of strategic litigation that are brought before national and international tribunals and bodies.

    More practically, the volunteers can be required to complete the following tasks:

    ➢ Carry out research and analysis, and participate in the drafting of legal documents on the issues of human rights, children rights, international criminal law, transitional justice, international humanitarian law, gender justice or sexual violence;
    ➢ Contribute to the preparation of the necessary documentation needed for a participation to the thematic hearings before the Inter-American Commission on Human Rights;
    ➢ Analyze jurisprudence and systematize the information properly;
    ➢ Organise training workshops destined to civil society as well as public officials;
    ➢ Coordinate the collection, analysis and triangulation of information for the preparation of documents;
    ➢ Participate in advocacy activities with the authorities;
    ➢ Carry out legal research related to specific cases of serious human rights violations;
    ➢ Analyse issues and participate in the development of legal strategies and arguments;
    ➢ Participate in the documentation and systematization of cases, including in the organization and the classification of the evidence;
    ➢ Take part in meetings with various stakeholders involved in cases at Bar (lawyers, representatives of the attorney general's office, victims, etc.);
    ➢ Attend hearings of identified cases;
    ➢ Participate in the drafting of documents submitted to national courts or international bodies;
    ➢ Write articles on the legal work performed (mainly for the LWBC website);
    ➢ Support the strengthening of organisational capacities, through work organisation, information management, communications, etc.

    Qualifications

    ➢ University education in law;
    ➢ Good knowledge of international criminal law and/or human rights law and/or international humanitarian law and/or gender justice and sexual violence and/or transitional justice;
    ➢ Good knowledge of the Inter-American human rights system;
    ➢ Interest in promoting and defending human rights as well as reinforcing the members of civil society;
    ➢ Strong skills in written composition and legal research;
    ➢ Ability to quickly assimilate domestic law concepts in order to harmonize them with knowledge of national or international law;
    ➢ Fluency in spoken and written Spanish/French;
    ➢ Ability to adapt to the sometimes difficult working conditions and situations (restrictive security measures, limited resources, logistical difficulties, work under pressure etc.);
    ➢ Ability to work as a member of a team;
    ➢ Ability to integrate various work environments;
    ➢ Willingness to travel within the country of deployment;
    ➢ Basic computer skills (Word, Excel, Outlook);
    ➢ Absolut respect for confidentiality.

    Assets

    ➢ Masters or doctorate degree in law;
    ➢ Previous experience in similar functions;
    ➢ Proficiency in English and/or French and/or Spanish;
    ➢ Previous experience with communities or vulnerable groups;
    ➢ Previous work experience in Latin America or knowledge of the social, economic and legal contexts in developing countries or those in post conflict situations.

    Eligibility requirements

    ➢ Be a Canadian citizen or permanent resident;
    ➢ Be covered by the health care insurance plan provided by a province or by a private plan;
    ➢ Be available to attend a pre-departure training session.


    How to apply:

    Interested candidates should submit their application (cover letter and curriculum vitae) in Spanish before Wednesday, April 4th 2018 at 23:59, by completing the online form available at the following address: www.cooperationvolontaireasfcibcr.com in the section « Apply ». Please make sure to submit your application for the position: « Volunteer Legal Advisors – Guatemala and Honduras ».

    We thank every candidate for their interest. However, we will only be contacting the candidates selected for the interviews.


    0 0

    Organization: Avocats Sans Frontières
    Country: Haiti
    Closing date: 22 Apr 2018

    Postes : Plusieurs postes de conseiller(ère)s juridiques volontaires

    Litige stratégique • Aide juridique et assistance judiciaire • Activités de plaidoyer

    Pays d’affectation: Haïti
    Durée: Huit mois (possibilité de renouvellement)

    Date de début: En mai et septembre 2018

    Langue de travail: Français

    Conditions: Les mandats sont de nature volontaire. Tous les frais liés à l’affectation (nourriture, logement, assurances, billet d’avion) sont couverts par le programme.
    Le mandat est non accompagné. Les frais liés à l’accompagnement par un(e) conjoint(e) ou des enfants ne sont pas couverts.

    Les volontaires doivent participer à des séances de formation et préparation prédépart.

    Résumé des postes
    Avocats sans frontières Canada (ASFC) est à la recherche d’au moins cinq personnes engagées et dynamiques qui souhaitent contribuer au succès du projet Accès à la justice et lutte contre l’impunité en Haïti (AJULIH). Les candidat(e)s ayant une expérience pertinente dans l’un des domaines recherchés (litige stratégique, aide juridique et assistance judiciaire, activités de plaidoyer et égalité entre les femmes et les hommes) sont particulièrement invité(e)s à postuler. Les volontaires retenu(e)s travailleront de concert avec des organisations de la société civile afin de renforcer l’accès à la justice.

    Contexte
    Active en Haïti depuis 2006, ASFC est une organisation non gouvernementale de coopération internationale dont la mission est de soutenir la défense des droits humains des groupes ou des personnes les plus vulnérables par le renforcement de l’accès à la justice et à la représentation juridique.

    Le projet AJULIH, d’une durée de cinq ans, financé par Affaires mondiales Canada, vise à mobiliser la société civile en tant qu’actrice incontournable du renforcement de la justice afin de pousser cette dernière à devenir une institution forte d’une gouvernance inclusive et responsable et un réel contrepoids démocratique.

    Sécurité
    La sécurité des coopérants volontaires et des autres collaborateur(trice)s est au coeur des préoccupations d’ASFC et de ses partenaires. Des mesures et protocoles de sécurité sont appliqués pour le personnel local, les expatriés, les coopérant(e)s volontaires et le personnel en mission court terme.

    Les candidat(e)s sélectionné(e)s sont formé(e)s en matière de sécurité et doivent s’engager à respecter les mesures et protocoles. Les activités n’étant entreprises que s’il existe des garanties suffisantes et que les conditions s’y prêtent, ASFC peut reporter ou annuler le déploiement de volontaires sélectionné(e)s, notamment pour des motifs liés à la sécurité.

    Description des postes

    Les conseiller(ère)s juridiques volontaires sont appelé(e)s à réaliser une diversité de tâches juridiques liées aux droits humains au sein d’organisations partenaires ou du projet. Les volontaires seront amenés à travailler dans l’un des domaines suivants : litige stratégique, aide juridique et assistance judiciaire ou activités de plaidoyer.

    Concrètement, les volontaires peuvent être amené(e)s à réaliser les tâches suivantes :

    • Participer au développement de la stratégie juridique, à l’organisation et au suivi de dossiers, à la recherche, l’analyse et la systématisation de la preuve et à la préparation d’analyses et d’argumentaires juridiques;
    •  Participer à des activités de sensibilisation visant à renforcer la mémoire collective (devoir de mémoire);
    •  Travailler auprès d’organisation(s) partenaire(s) en offrant un soutien juridique et méthodologique pour les programmes et activités, avec une focalisation en matière d’aide juridique et d’assistance judiciaire (préparation des dossiers des plaignants, suivi des dossiers);
    •  Contribuer au développement d’une boîte à outils juridiques et techniques sur la documentation et la dénonciation des violations des droits humains, plus spécifiquement, des droits des femmes et des enfants;
    •  Appuyer les activités de formation en matière de documentation, dénonciation des violations et de respect des conventions internationales sur les droits humains;
    •  Contribuer à la préparation de la documentation nécessaire pour participer aux audiences devant les tribunaux nationaux, ainsi que les cours et tribunaux sous régionaux, régionaux et internationaux;
    •  Participer à des conférences et des activités de communications, de plaidoyer et d’engagement du public;
    •  Participer aux réunions avec les parties impliquées dans les cas identifiés (avocats, Ministère Public, victimes, etc.);
    •  Appuyer le renforcement organisationnel incluant l’organisation du travail, la gestion de l’information, les communications etc.;
    •  Accomplir tout autre tâche pertinente en matière de sensibilisation et d’assistance aux victimes de violations graves de droits humains;
    •  Rédiger des articles sur le travail juridique réalisé (principalement pour le site web d’ASFC);
    •  Réaliser toute autre tâche connexe nécessaire à l’atteinte de résultats

    Qualifications et aptitudes (exigences)

    •  Maîtrise du français parlé et écrit;
    •  Formation universitaire en droit;
    •  Connaissances dans l’un des domaines recherchés : litige stratégique, aide juridique et assistance judiciaire, recours collectif, activités de plaidoyer;
    •  Aptitudes pour la rédaction et la recherche juridique;
    •  Capacité à s’adapter à des situations et conditions de travail parfois difficiles (mesures de sécurité restrictives, ressources limitées, difficultés logistiques, travailler sous pression etc.);
    •  Capacité à travailler en équipe dans des milieux de travail variées;
    •  Disponibilité pour voyager à l’intérieur du pays;
    •  Compétences informatiques de base (Word, Excel, Outlook);
    •  Respect absolu de la confidentialité.

    Atouts

    •  Engagement auprès d’organisations pour la promotion et la défense des droits humains;
    •  Expérience auprès d’organisations féministes ou de défense des droits des femmes ou des enfants, ou des personnes privées de liberté;
    •  Connaissance du créole;
    •  Expérience auprès de communautés ou de groupes en situation de vulnérabilité;
    •  Expérience de travail en Haïti, connaissances du contexte social, économique et juridique de pays en développement ou en situation post-conflit.

    Conditions d’admissibilité

    •  Les candidatures de citoyen(ne)s canadien(ne)s et de résident(e)s permanent(e)s au Canada seront privilégiées, mais d’autres candidatures pourront être considérées;
    •  Être couvert(e) par le régime d’assurance santé de sa province ou par un régime privé;
    •  Être disponible pour participer à une formation pré-départ.

    How to apply:

    Les candidat(e)s intéressé(e)s doivent présenter leur dossier de candidature (lettre de motivation et curriculum vitae) en français avant le dimanche 22 avril 2018 à 23h59à l’adresse suivante : recrutement.pcv@asfcanada.ca.

    Nous remercions tout(e)s les candidat(e)s de leur intérêt. Toutefois, seules les personnes sélectionnées pour une entrevue seront contactées.


    0 0

    Organization: Avocats Sans Frontières
    Country: Honduras
    Closing date: 22 Apr 2018

    Job location : Tegucigalpa, first weeks to be spent in Québec City
    Length of contract : Permanent/undetermined
    Application deadline : April 22 2018 at 11:59PM
    Start date: As soon as possible
    Work conditions: As for conditions offered by similar NGOs. The head of mission can be accompanied by family.

    SUMMARY OF POSITION

    Lawyers Without Borders Canada (LWBC) is looking for a committed, dynamic, and open-minded individual who wants to contribute to access to justice initiatives that create broader change.
    The Head of Mission will represent LWBC in Honduras and is responsible for the management of the team and all project activities on the ground.
    To learn more about LWBC’s work, visit : www.asfcanada.ca.

    PRINCIPAL RESPONSIBILITIES

    • Responsible for ensuring the attainment of results in Honduras;
    •  Supervise and coordinate the implementation and continuation of project activities in Honduras, ensuring the respect of budgets, contractual agreements, and applicable policies and procedures;
    •  Ensure consistent and effective collaboration between team members based in Tegucigalpa and Québec;
    •  Represent LWBC, developing and maintaining strong relations with national authorities and ministries, partners, donors, civil society and justice sector collaborators, and any other stakeholders in Honduras;
    •  Appropriately manage human, financial, and material resources
    •  Supervise the financial management and accounting for the project in Honduras, ensuring that norms and procedures are respected by staff and partners of LWBC;
    •  Advise, accompany, and motivate partners so as to ensure the fulfillment of project objectives;
    •  Analyse and evaluate the results obtained by the project, make recommendations to decision-makers, and make necessary adjustments in light of proposed approaches;
    •  Participate in project evaluation, notably in the drafting and coordination of work documents, including annual work plans, project financial and narrative reports;
    •  Recruit, train, and supervise staff in Honduras;
    •  Motivate staff and volunteers in Honduras and provide them with direction so as to ensure the attainment of project goals;
    •  Evaluate staff performance and follow up in this regard;
    •  Participate in the evaluation of processes and organizational efficiency for the Honduras project;
    •  Participate in the development of terms of reference and prepare programming for short term missions on the ground in Honduras or international volunteers;
    •  Develop and manage the security plan;
    •  Help to identify development opportunities;
    •  In general, carry out other related tasks that are useful or necessary for the project and/or organization.

    REQUIRED SKILLS AND APTITUDES

    •  University degree in a relevant field (law, project management, international development, etc.) or a combination of equivalent study, training, and professional experience;
    • At least five years of experience in a position of responsibility in international development, including results-based management and team management;
    •  Knowledge of human rights;
    •  Capacity to coordinate multiple partners and other collaborators;
    •  Strong networking abilities;
    •  Methodical and with an aptitude for research, analysis, and writing;
    •  Highly motivated, with a strong sense of international solidarity and support for LWBC’s values and mission;
    •  Capacity to work in an environment with security challenges;
    •  Aptitude for teamwork in a multidisciplinary context, with interpersonal intelligence, strategic vision, and political awareness;
    •  Highly motivated, takes initiative, resourceful, and has rigorous standards.
    •  Ability to work independently and with a flexible schedule, sometimes under pressure, and to travel as necessary;
    •  Excellent oral and written communication ability in Spanish, and in either French or English
    •  Experience or skills with respect to relationships with funders –governmental, institutional, or private- in international development, preferably with Canadian funders;
    •  Competency with office technology, in particular word processing, email, Internet, and databases.

    Other valued characteristics

    •  Lawyer;
    • Work experience in Honduras;
    • Knowledge of human rights, justice, and women’s issues in Honduras;
    • Knowledge of the history; political, economic, legal situation; and social conditions of Honduras, along with a strong understanding of civil society actors working in the human rights field in Honduras;
    •  Experience and knowledge of one or more of the areas of intervention of the project (gender based violence, ending corruption, strategic litigation in emblematic human rights cases, legal aid and assistance, advocacy, and citizenship education);
    •  Competency in spoken and written French. **
      SECURITY **

    The security of employees and all project collaborators is a priority for LWBC. Security measures and protocols are applied for local personnel, expatriates, volunteers, and personnel on short-term missions. The chosen candidate will be trained on security measures and must be committed to respecting all security measures and protocols.


    How to apply:

    Please send a cover letter explaining your interest in the position and your CV, to the attention of Ms. Caroline Arbour at recrutement@asfcanada.ca, with the subject line “Chef de mission – Honduras”.

    We thank all candidates for their interest. However, only candidates selected for an interview will be contacted.


    0 0

    Organization: Avocats Sans Frontières
    Country: Honduras
    Closing date: 18 Apr 2018

    Work location : Tegucigalpa, Honduras. The first weeks of the contract will be spent in Québec City
    Length of contract : 1 year with the possibility of renewal for a two year period
    Application deadline : 18 April 2018 at 11:59 PM
    Start date: As soon as possible
    Work conditions: As for conditions offered by similar NGOs. The selected candidate can be accompanied by family.

    SUMMARY OF POSITION

    Lawyers Without Borders Canada (LWBC) is looking for a committed, dynamic, and open-minded individual who wants to contribute to access to justice initiatives that create broader change.
    The AFL Coordinator is responsible for the administration and financial management of LWBC’s project(s) in Honduras. The selected candidate will participate in the development of procedures so as to satisfy the requirements of the contribution agreement between the project funder and LWBC.

    PRINCIPAL RESPONSIBILITIES

    •  Responsible for setting up LWBC’s office in Tegucigalpa, including purchasing equipment, material, office furniture and vehicles;
    •  Recruit and train administrative personnel and participate in the recruitment of other staff;
    •  Responsible for maintaining accounts, client accounts, contributor accounts, and banking operations of the project on the ground;
    •  Responsible for paying salary, contracts, applying contractual rules, and social benefits paid to local employees in conformity with governmental rules in-country;
    •  Analyse and validate project costs and ensure proper bookkeeping of expenses;
    •  Produce, on a monthly basis, budget reports of the project with justifications attached;
    •  Produce, as required, other financial information required; and provide other support in relation to financial management;
    •  Ensure the project budget is followed in conformity with the contractual agreement with the project funder;
    •  Ensure the application of policies, procedures, and financial and administrative tools on the ground;
    •  Participate in the development of the management manual for the project;
    •  Responsible for administrative procedures and obligatory declarations to local authorities;
    •  Responsible for implementing the project inventory on the ground;
    •  Verify the application of financial management norms and management of procurement;
    •  Know pertinent information relative to norms, procedures, rules, and laws and other general conditions imposed by the project funder, and federal, provincial, and local government, and ensure their application; and
    •  In general, carry out other related tasks that are useful or necessary for the project and/or organization.

    DESIRED SKILLS AND APTITUDES

    • University degree in a relevant field (finance, administration, accounting, etc.) or a combination of equivalent study, training, and professional experience;
    •  At least five years of experience in a project financial management position in international development, on the ground;
    • Capacity to work with multiple actors and partners in a fragile security environment, with strong networking abilities;
    •  Highly motivated, with a strong sense of international solidarity and support for LWBC’s values and mission;
    •  Aptitude for teamwork in a multidisciplinary context, with interpersonal intelligence, strategic vision, and political awareness;
    •  Ability to work independently and with a flexible schedule, sometimes under pressure, and to travel as necessary;
    •  Excellent oral and written communication ability in Spanish, and in either French or English
    •  Experience or skills with respect to relationships with funders –governmental, institutional, or private- in international development, preferably with Canadian funders;
    • Competency with office technology, in particular word processing, email, Internet, and databases.

    Other valued characteristics

    •  Knowledge of human rights;
    •  Competency in spoken and written French;
    • Work experience in Honduras;
    •  Knowledge of human rights, justice, and women’s issues in Honduras;
    •  Knowledge of the history; political, economic, legal situation; and social conditions of Honduras, along with a strong understanding of civil society actors working in the human rights field in Honduras.

    SECURITY

    The security of employees and all project collaborators is a priority for LWBC. Security measures and protocols are applied for local personnel, expatriates, volunteers, and personnel on short-term missions. The chosen candidate will be trained on security measures and must be committed to respecting all security measures and protocols.


    How to apply:

    Please send a cover letter explaining your interest in the position and your CV, to the attention of Ms. Caroline Arbour at recrutement@asfcanada.ca, with the subject line “Coordonnateur(trice) AFL – Honduras”.

    We thank all candidates for their interest. However, only candidates selected for an interview will be contacted.


    0 0

    Organization: Avocats Sans Frontières
    Country: Central African Republic
    Closing date: 15 May 2018

    Lire l'offre et les informations pratiques pour postuler (pdf).

    Réaliser une étude sur les perceptions et les pratiques des acteurs (usagers et pourvoyeurs des services) de la justice en République centrafricaine.

    Les objectifs spécifiques de l'étude sont :

    • Comprendre les effets des activités d’ASF (sensibilisation, renforcement des capacités, etc.) sur les pratiques des pourvoyeurs de services de justice. Autrement dit, est ce que ces activités ont contribué à changer les pratiques des pourvoyeurs des services de justice ? Si oui, quels sont les changements qui peuvent être observés ? Si non, quels sont les obstacles qui empêchent la survenance de ces changements ?
    • Quelles sont les perceptions des usagers l’égard des différents services de justice appuyés par ASF ? Est-ce qu’on peut observer un changement depuis la mise en œuvre du projet ?

    Les résultats suivants sont attendus:

    1. Identifier les éventuels changements survenus dans les perceptions et les pratiques des pourvoyeurs et des usagers des services de justice appuyés par les activités d’ASF ;
    2. Formuler des recommandations opérationnelles concrètes pour une meilleure prise en compte par le projet des perceptions et des pratiques des pourvoyeurs et usagers de la justice.

    How to apply:

    Adresser votre CV, une lettre de motivation, une proposition méthodologique montrant la manière dont l’étude pourra être réalisée (3 pages max.), un exemplaire d’une étude écrite précédemment et 2 références ; et vos disponibilités par e-mail avant le 15 mai 2018à consultances@asf.be avec en objet la mention « Consultance « Analyse des perceptions et des usages des mécanismes judiciaires en République centrafricaine ».


    0 0

    Organization: Avocats Sans Frontières
    Country: Mali
    Closing date: 14 May 2018

    Poste : Plusieurs postes de conseiller.ères juridiques volontaires

    Pays d’affectation : Mali

    Durée : Six mois (possibilité de renouvellement)

    Date de début : Dès que possible

    Langue de travail : Français

    Conditions : Les mandats sont de nature volontaire. Tous les frais liés à l’affectation (nourriture, logement, assurances, billet d’avion) sont couverts par le programme. Le mandat est non accompagné. Les frais liés à l’accompagnement par un.e conjoint.e ou des enfants ne sont pas couverts. Les volontaires doivent participer à des séances de formation et préparation pré-départ.

    Contexte

    Le projet « Justice, prévention et réconciliation pour les femmes, mineurs et autres personnes affectées par la crise au Mali » est mis en œuvre par le consortium formé d’Avocats sans frontières Canada (ASFC), le Centre d’étude et de coopération internationale (CECI) et l’École nationale d’administration publique (ÉNAP). Il vise l’amélioration de la protection des droits des enfants, des femmes et des collectivités pauvres et marginalisées, ainsi que le renforcement de la démocratie et de la primauté du droit par l’accès à la justice.

    Sécurité

    La sécurité des coopérant.e.s volontaires et des autres collaborateurs.trices du projet est au cœur des préoccupations d’ASFC et de ses partenaires membres du consortium mettant en œuvre le projet JUPREC au Mali. Des mesures et protocoles de sécurité sont appliqués pour le personnel local, les expatriés, les coopérantes volontaires et le personnel en mission court terme. Les candidat.e.s choisi.e.s sera formé.e.s en matière de sécurité et devra s’engager à respecter les mesures et protocoles en la matière. Les activités n’étant entreprises que s’il existe des garanties suffisantes et que les conditions s’y prêtent, le consortium peut reporter ou annuler le déploiement de la coopérante sélectionnée, notamment pour des motifs liés à la sécurité.

    Description du poste

    Les conseiller.ères juridiques volontaires seront amené(e)s à travailler dans l’un des domaines suivants: aide juridique et assistance judiciaire ou litige stratégique.

    Concrètement, les volontaires peuvent être amené.e.s à réaliser les tâches suivantes :

    Aide juridique et assistance judiciaire :

    • Identifier les besoins des avocat.e.s sur le plan de la méthodologie de gestion et de suivi de dossiers d’aide juridique et d’assistance judiciaire et de représentation juridique pour des personnes en situation de vulnérabilité;
    • Contribuer à l’élaboration d’une stratégie de suivi des dossiers rigoureuse (base de données, tableau Excel, gestion des statistiques, chiffres, etc.);
    • Alimenter la réflexion sur l’élaboration et la mise en place des outils de méthodologie et de gestion de suivi des dossiers;
    • Appuyer les intervenant.e.s d’organisations partenaires dans la mise en place de méthodes de gestion des dossiers et de représentation juridique de personnes en situation de vulnérabilité;
    • Appuyer la préparation et la mise en œuvre de formations en lien avec les services d’aide juridique et d’assistance judiciaire, notamment sur les thèmes de la gestion de dossiers, l’utilisation d’un langage clair en droit, les droits des femmes et des mineurs ou la détention arbitraire;
    • Appuyer l’élaboration et la mise en œuvre de la stratégie de plaidoyer en faveur du droit à la représentation juridique.

    Litige stratégique :

    • Effectuer des recherches juridiques liées à des cas concrets de graves violations de droits humains;
    • Analyser des questions et participer à l’élaboration de stratégies et arguments juridiques;
    • Participer à la documentation et à la systématisation de cas, incluant l’organisation et la classification de preuves;
    • Appuyer l’organisation de formations sur le litige stratégique;

    Et de manière générale :

    • Rédiger des articles et des documents analytiques en lien avec le travail accompli;
    • Rédiger des articles sur le travail juridique réalisé (principalement pour le site web d’ASFC);
    • Réaliser toute autre tâche connexe nécessaire à l’atteinte de résultats.

    Qualifications et aptitudes (exigences)

    • Formation universitaire en droit;
    • Connaissances en matière de droit pénal international, de droits humains et de droit international humanitaire;
    • Intérêt pour la promotion et la défense des droits humains et pour le renforcement des acteurs de la société civile;
    • Aptitudes pour la rédaction et la recherche juridique;
    • Capacité à intégrer rapidement les concepts de droit interne pour les harmoniser avec les connaissances en droit international;
    • Maîtrise du français parlé et écrit;
    • Capacité à s’adapter à des situations et conditions de travail parfois difficiles (mesures de sécurité restrictives, ressources limitées, difficultés logistiques, travail sous pression, etc.);
    • Forte motivation associative, sens de la solidarité internationale, adhésion aux valeurs des membres du consortium;
    • Indépendance et impartialité dans les affaires internes du Mali;
    • Capacité à travailler en équipe, entregent et intelligence interpersonnelle;
    • Capacité à s’intégrer à des dynamiques de travail variées;
    • Maitrise des outils informatiques de base (Word, Excel, Outlook);
    • Respect absolu de la confidentialité.

    Atouts

    • Avocat.e membre du Barreau;
    • Expérience pertinente en litige en droit pénal
    • Connaissances de l’enjeu lié à la violence basée sur le genre;
    • Maîtrise ou doctorat en droit;
    • Expérience préalable dans des fonctions similaires et auprès de communautés ou degroupes en situation de vulnérabilité;
    • Maîtrise de l’anglais;
    • Expérience de travail en Afrique de l’Ouest de préférence au Mali ou connaissances du contexte social, économique et juridique de pays en développement ou en situation post-conflit.

    Conditions d’admissibilité

    • Être citoyen.ne canadien.ne ou résident.e permanent.e du Canada;
    • Être couvert.e par le régime d’assurance santé de sa province ou par un régime privé;
    • Être disponible pour participer à une formation pré-départ.

    How to apply:

    Processus de sélection

    Les candidat.e.s intéressé.e.s doivent présenter leur dossier de candidature (lettre de motivation et curriculum vitae) en français avant le lundi 14 mai 2018 à 23h59à l’adresse courriel recrutement.pcv@asfcanada.ca, en inscrivant comme objet du courriel « Conseiller.ère juridique volontaire JUPREC 2018 ».

    Nous remercions tout.e.s les candidat.e.s de leur intérêt. Toutefois, seules les personnes sélectionnées pour une entrevue seront contactées.


    0 0

    Organization: Avocats Sans Frontières
    Country: Colombia, Côte d'Ivoire, Peru
    Closing date: 03 Jun 2018

    Postes : Postes de conseiller-ère juridique volontaire
    Pays d’affectation : Colombie (Bogotá et en régions), Côte d’Ivoire (Abidjan) et Pérou (Lima)
    Durée : Huit mois
    Date de début : Dès que possible
    Langue de travail : Espagnol et Français
    Conditions : Les mandats sont de nature volontaire. Tous les frais liés à l’affectation (nourriture, logement, assurances, billet d’avion) sont couverts par le programme.
    Le mandat est non accompagné.
    Les volontaires doivent participer à des séances de formation et préparation pré-départ.
    Autre condition : L'appel est ouvert à tous les candidat-e-s.
    Certains mandats peuvent être reconnus comme stage international par l’École du Barreau du Québec et la priorité sera accordée aux candidat-e-s éligibles aux stages de l'École du Barreau du Québec. Si un-e candidat-e de l’École du Barreau est sélectionné-e, une bourse de 15 000$ lui sera accordée.
    Les frais couverts par le programme seront alors ajustés en conséquence. Pour les stages du Barreau, la durée du mandat est de 11 mois (huit à l’étranger et trois au siège d’ASFC à Québec).

    Contexte

    Le projet « Protection des droits des enfants, femmes et autres collectivités vulnérables » (PRODEF) est mis en oeuvre par le consortium formé d’Avocats sans frontières Canada (ASFC) et du Bureau international des droits de l’enfant (IBCR) dans le cadre du Programme de coopération volontaire financé par Affaires mondiales Canada. Il vise l’amélioration de la protection des droits des enfants, des femmes et des collectivités en situation de vulnérabilité, ainsi que le renforcement de la démocratie et de la primauté du droit par l’accès à la justice. Dans le cadre du projet PRODEF, des volontaires sont déployés pour appuyer et contribuer au renforcement des capacités de partenaires locaux, principalement des organisations de la société civile, qui oeuvrent en matière de droits humains.

    Sécurité

    La sécurité des coopérants volontaires et des autres collaborateur-trice-s est au coeur des préoccupations d’ASFC et de ses partenaires. Des mesures et protocoles de sécurité sont appliqués pour le personnel local, les expatriés, les coopérant-e-s volontaires et le personnel en mission court terme.

    Les candidat-e-s sélectionné-e-s sont formé-e-s en matière de sécurité et doivent s’engager à respecter les mesures et protocoles. Les activités n’étant entreprises que s’il existe des garanties suffisantes et que les conditions s’y prêtent, le consortium peut reporter ou annuler le déploiement de volontaires sélectionné-e-s, notamment pour des motifs liés à la sécurité.

    Description des postes

    Les conseiller-ère-s juridiques volontaires sont appelé-e-s à réaliser une diversité de tâches juridiques liées aux droits humains au sein d’organisations partenaires. Alors que certains volontaires contribuent particulièrement à la documentation, à l’analyse de problématiques de droits humains et à la rédaction de rapports thématiques, d’autres participent à la proposition de réformes législatives, analysent la jurisprudence ou sont impliqué-e-s dans des dossiers de litige stratégique menés devant des tribunaux nationaux ou instances internationales.

    Concrètement, les volontaires peuvent être amenés à réaliser les tâches suivantes :

    • Réaliser des recherches et analyses, et participer à la rédaction de documents juridiques sur des thèmes de droits humains, droits des enfants, droit pénal international, justice transitionnelle, droit international humanitaire, justice de genre ou violence sexuelle;
    •  Contribuer à la préparation de la documentation nécessaire pour participer aux audiences thématiques de la Cour africaine des droits de l’homme et des peuples, le cas échéant;
    •  Analyser la jurisprudence et la systématiser;
    •  Organiser des ateliers de formation destinés à la société civile et aux fonctionnaires publics;
    •  Coordonner le processus de collecte, l'analyse et la triangulation des informations pour la préparation de documents;
    •  Participer aux activités de plaidoyer auprès des autorités;
    •  Effectuer des recherches juridiques liées à des cas concrets de graves violations de droits humains;
    •  Analyser des questions et participer à l’élaboration de stratégies et arguments juridiques;
    •  Participer à la documentation et la systématisation de cas, incluant l’organisation et la classification de preuves;
    •  Participer aux réunions avec les parties impliquées dans les cas identifiés (avocats, Ministère Public, victimes, etc.);
    •  Assister aux audiences des cas identifiés;
    •  Participer à la rédaction de documents soumis aux tribunaux nationaux ou aux instances internationales;
    •  Rédiger des articles sur le travail juridique réalisé (principalement pour le site web d’ASFC);
    •  Appuyer le renforcement organisationnel incluant l’organisation du travail, la gestion de l’information, les communications, etc.

    Qualifications

    •  Formation universitaire en droit;
    • Maîtrise de l’espagnol parlé et écrit;
    •  Maîtrise du français parlé et écrit;
    •  Connaissances en matière de droit pénal international et/ou de droits humains et/ou de droit international humanitaire et/ou de justice de genre et violence sexuelle et/ou de justice transitionnelle;
    •  Intérêt pour la promotion et la défense des droits humains et pour le renforcement des acteurs de la société civile;
    •  Aptitudes pour la rédaction et la recherche juridique;
    •  Capacité à intégrer rapidement les concepts de droit interne pour les harmoniser avec les connaissances en droit international;
    •  Capacité à s’adapter à des situations et conditions de travail parfois difficiles (mesures de sécurité restrictives, ressources limitées, difficultés logistiques, travailler sous pression etc.);
    •  Capacité à travailler en équipe;
    •  Capacité à s’intégrer à des dynamiques de travail variées;
    •  Disponibilité pour voyager à l’intérieur du pays;
    •  Compétences informatiques de base (Word, Excel, Outlook);
    •  Respect absolu de la confidentialité.

    Atouts

    •  Maîtrise ou doctorat en droit;
    •  Expérience préalable dans des fonctions similaires;
    •  Expérience en gestion de projet et maîtrise des outils de gestion axée sur les résultats;
    •  Expérience auprès de communautés ou de groupes en situation de vulnérabilité;
    •  Expérience de travail en Amérique latine ou en Afrique de l’Ouest ou connaissances du contexte social, économique et juridique de pays en développement ou en situation post-conflit.

    Conditions d’admissibilité

    •  Être citoyen-ne canadienne- ou résident-e permanent-e du Canada;
    •  Être couvert-e par le régime d’assurance santé de sa province ou par un régime privé;
    •  Être disponible pour participer à une formation pré-départ.

    How to apply:

    Les candidat-e-s intéressé-e-s doivent présenter leur dossier de candidature (lettre de motivation et curriculum vitae) en espagnol pour les mandats en Colombie et au Pérou ou en français pour le mandat en Côte d’Ivoire,et ce, en complétant le formulaire en ligne accessible au http://cooperationvolontaireasfcibcr.com/participez sous la rubrique intitulée « Conseiller(ère)s juridiques volontaires – Colombie, Côte d’Ivoire et Pérou » avant le 3 juin 2018 à 23h59. Nous remercions tout-e-s les candidat-e-s de leur intérêt. Toutefois, seules les personnes sélectionnées pour une entrevue seront contactées.


    0 0

    Organization: Avocats Sans Frontières
    Country: Colombia, Côte d'Ivoire, Peru
    Closing date: 03 Jun 2018

    Position: Several volunteer legal advisor positions
    Countries: Colombia (Bogotá and in regions), Ivory Coast (Abidjan) and Peru (Lima)
    Duration: Eight months
    Starting date: As soon as possible
    Working languages: Spanish and French
    Conditions: The mandates are of a voluntary nature. All costs related to the assignment (food, housing, insurance, airplane tickets) are covered by the program. The mandate is unaccompanied. The volunteers must participate in pre-departure training and preparation sessions. This call is open to all candidates.

    Some mandates can be recognised as an international internship for the École du Barreau du Québec and a priority will be given to the candidates who are eligible to those internships. If a candidate of the École du Barreau du Québec is selected, he or she will be granted a scholarship of 15 000$. The costs covered by the program will then be adjusted accordingly. For Bar internships, the duration of a mandate is 11 months (8 on the field and 3 in Quebec City, as LWBC’s Head Office).

    Context

    The Project “Protection of the rights of children, women and other vulnerable communities” (PRODEF) is implemented by Lawyers Without Borders Canada (LWBC) in consortium with the International bureau for children’s rights (IBCR) within the framework of the Voluntary cooperation program financed by Global Affairs Canada. It aims to improve the protection of rights of children, women, poor and marginalized communities as well as strengthening democracy and the rule of law through access to justice. As part of the Project, volunteers are deployed to support and help strengthen the capacity of local partners, mainly civil society organizations working in the field of human rights.

    Security

    The security of the volunteers and other collaborators is the main concern of LWBC and its partners. Several measures and security protocols are applied by the local personnel, the expatriates, the volunteers and the personnel involved in short-term missions.

    The selected candidates will be formed on safety and will have to commit to the respect of the different measures and protocols. Because the activities are executed only if there are sufficient guarantees and if the conditions are optimal, the Consortium can postpone or annul the deployment of the selected volunteers, particularly on security grounds.

    Position description

    The volunteer legal advisors are called upon to perform various legal tasks linked to human rights. While some volunteers particularly contribute to the documentation, the analysis of issues related to human rights and the drafting of thematic reports, others participate in the proposition of legal reforms, analyse jurisprudence or are involved in cases of strategic litigation that are brought before national and international tribunals and bodies.

    More practically, the volunteers can be required to complete the following tasks:

    • Carry out research and analysis, and participate in the drafting of legal documents on the issues of human rights, children rights, international criminal law, transitional justice, international humanitarian law, gender justice or sexual violence;
    • Contribute to the preparation of the necessary documentation needed to participate to the thematic hearings before the African Court on Human and Peoples’ Rights, if need be
    • Analyze jurisprudence and systematize the information properly;
    • Organize training workshops for civil society members and public officials;
    • Coordinate the collection, analysis and triangulation of information for the preparation of documents;
    • Participate in advocacy activities with the authorities;
    • Carry out legal research related to specific cases of serious human rights violations;
    • Analyze issues and participate in the development of legal strategies and arguments;
    • Participate in the documentation and systematization of cases, including in the organization and classification of the evidence;
    • Take part in meetings with various stakeholders involved in identified cases (lawyers, representatives of the attorney general's office, victims, etc.);
    • Attend hearings of identified cases;
    • Participate in the drafting of documents submitted to national courts or international bodies;
    • Write articles on the legal work performed (mainly for the LWBC website);
    • Support the strengthening of organizational capacities, through work organisation, information management, communications, etc.

    Qualifications

    • University education law;
    • Fluency in spoken and written Spanish;
    • Fluency in spoken and written French;
    • Good knowledge of international criminal law and/or human rights law and/or international humanitarian law and/or gender justice and sexual violence and/or transitional justice;
    • Interest in promoting and defending human rights and strengthening members of civil society
    • Strong skills in written composition and legal research;
    • Ability to quickly assimilate domestic law concepts in order to harmonize them with knowledge of national or international law;
    • Ability to adapt to sometimes difficult working conditions and situations (restrictive security measures, limited resources, logistical difficulties, working under pressure etc.);
    • Ability to work as a member of a team;
    • Ability to integrate various work environments;
    • Willingness to travel within the country of deployment;
    • Basic computer skills (Word, Excel, Outlook);
    • Absolute respect for confidentiality.

    Assets

    • Masters or doctorate degree in law;
    • Previous experience in similar functions;
    • Experience in program management and knowledge of results-based management tools
    • Previous experience with communities or vulnerable groups;
    • Previous work experience in Latin America or West Africa or knowledge of the social, economic and legal contexts in developing or post-conflict countries.

    Eligibility requirements

    • Be a Canadian citizen or permanent resident;
    • Be covered by the health care insurance plan provided by a province or by a private plan;
    • Be available to attend a pre-departure training session.

    How to apply:

    Interested candidates should submit their application (cover letter and curriculum vitae) in Spanish for the mandates in Colombia and Peru or in French for the mandate in Ivory Coast, by completing the online form available at the following address: http://cooperationvolontaireasfcibcr.com/participez/ under the rubric “Volunteer legal advisors – Colombia, Ivory Coast and Peru” before June 3, 2018 at 11:59pm.

    We thank every candidate for their interest. However, only selected candidates will be contacted for an interview.


    0 0

    Organization: Avocats Sans Frontières
    Country: Mali
    Closing date: 10 Jun 2018

    Poste : Plusieurs postes de conseiller.ères juridiques volontaires

    Pays d’affectation : Mali

    Durée : Six mois (possibilité de renouvellement)

    Date de début : Dès que possible

    Langue de travail : Français

    Conditions : Les mandats sont de nature volontaire. Tous les frais liés à l’affectation (nourriture, logement, assurances, billet d’avion) sont couverts par le programme. Le mandat est non accompagné. Les frais liés à l’accompagnement par un.e conjoint.e ou des enfants ne sont pas couverts. Les volontaires doivent participer à des séances de formation et préparation pré-départ.

    Contexte

    Le projet « Justice, prévention et réconciliation pour les femmes, mineurs et autres personnes affectées par la crise au Mali » est mis en œuvre par le consortium formé d’Avocats sans frontières Canada (ASFC), le Centre d’étude et de coopération internationale (CECI) et l’École nationale d’administration publique (ÉNAP). Il vise l’amélioration de la protection des droits des enfants, des femmes et des collectivités pauvres et marginalisées, ainsi que le renforcement de la démocratie et de la primauté du droit par l’accès à la justice.

    Sécurité

    La sécurité des coopérant.e.s volontaires et des autres collaborateurs.trices du projet est au cœur des préoccupations d’ASFC et de ses partenaires membres du consortium mettant en œuvre le projet JUPREC au Mali. Des mesures et protocoles de sécurité sont appliqués pour le personnel local, les expatriés, les coopérantes volontaires et le personnel en mission court terme. Les candidat.e.s choisi.e.s sera formé.e.s en matière de sécurité et devra s’engager à respecter les mesures et protocoles en la matière. Les activités n’étant entreprises que s’il existe des garanties suffisantes et que les conditions s’y prêtent, le consortium peut reporter ou annuler le déploiement de la coopérante sélectionnée, notamment pour des motifs liés à la sécurité.

    Description du poste

    Les conseiller.ères juridiques volontaires seront amené(e)s à travailler dans l’un des domaines suivants: aide juridique et assistance judiciaire ou litige stratégique.

    Concrètement, les volontaires peuvent être amené.e.s à réaliser les tâches suivantes :

    Aide juridique et assistance judiciaire :

    • Identifier les besoins des avocat.e.s sur le plan de la méthodologie de gestion et de suivi de dossiers d’aide juridique et d’assistance judiciaire et de représentation juridique pour des personnes en situation de vulnérabilité;
    • Contribuer à l’élaboration d’une stratégie de suivi des dossiers rigoureuse (base de données, tableau Excel, gestion des statistiques, chiffres, etc.);
    • Alimenter la réflexion sur l’élaboration et la mise en place des outils de méthodologie et de gestion de suivi des dossiers;
    • Appuyer les intervenant.e.s d’organisations partenaires dans la mise en place de méthodes de gestion des dossiers et de représentation juridique de personnes en situation de vulnérabilité;
    • Appuyer la préparation et la mise en œuvre de formations en lien avec les services d’aide juridique et d’assistance judiciaire, notamment sur les thèmes de la gestion de dossiers, l’utilisation d’un langage clair en droit, les droits des femmes et des mineurs ou la détention arbitraire;
    • Appuyer l’élaboration et la mise en œuvre de la stratégie de plaidoyer en faveur du droit à la représentation juridique.

    Litige stratégique :

    • Effectuer des recherches juridiques liées à des cas concrets de graves violations de droits humains;
    • Analyser des questions et participer à l’élaboration de stratégies et arguments juridiques;
    • Participer à la documentation et à la systématisation de cas, incluant l’organisation et la classification de preuves;
    • Appuyer l’organisation de formations sur le litige stratégique;

    Et de manière générale :

    • Rédiger des articles et des documents analytiques en lien avec le travail accompli;
    • Rédiger des articles sur le travail juridique réalisé (principalement pour le site web d’ASFC);
    • Réaliser toute autre tâche connexe nécessaire à l’atteinte de résultats.

    Qualifications et aptitudes (exigences)

    • Formation universitaire en droit;
    • Connaissances en matière de droit pénal international, de droits humains et de droit international humanitaire;
    • Intérêt pour la promotion et la défense des droits humains et pour le renforcement des acteurs de la société civile;
    • Aptitudes pour la rédaction et la recherche juridique;
    • Capacité à intégrer rapidement les concepts de droit interne pour les harmoniser avec les connaissances en droit international;
    • Maîtrise du français parlé et écrit;
    • Capacité à s’adapter à des situations et conditions de travail parfois difficiles (mesures de sécurité restrictives, ressources limitées, difficultés logistiques, travail sous pression, etc.);
    • Forte motivation associative, sens de la solidarité internationale, adhésion aux valeurs des membres du consortium;
    • Indépendance et impartialité dans les affaires internes du Mali;
    • Capacité à travailler en équipe, entregent et intelligence interpersonnelle;
    • Capacité à s’intégrer à des dynamiques de travail variées;
    • Maitrise des outils informatiques de base (Word, Excel, Outlook);
    • Respect absolu de la confidentialité.

    Atouts

    • Avocat.e membre du Barreau;
    • Expérience pertinente en litige en droit pénal
    • Connaissances de l’enjeu lié à la violence basée sur le genre;
    • Maîtrise ou doctorat en droit;
    • Expérience préalable dans des fonctions similaires et auprès de communautés ou degroupes en situation de vulnérabilité;
    • Maîtrise de l’anglais;
    • Expérience de travail en Afrique de l’Ouest de préférence au Mali ou connaissances du contexte social, économique et juridique de pays en développement ou en situation post-conflit.

    Conditions d’admissibilité

    • Être citoyen.ne canadien.ne ou résident.e permanent.e du Canada;
    • Être couvert.e par le régime d’assurance santé de sa province ou par un régime privé;
    • Être disponible pour participer à une formation pré-départ.

    How to apply:

    Processus de sélection

    Les candidat.e.s intéressé.e.s doivent présenter leur dossier de candidature (lettre de motivation et curriculum vitae) en français avant le dimanche 10 juin 2018 à 23h59à l’adresse courriel recrutement.pcv@asfcanada.ca, en inscrivant comme objet du courriel « Conseiller.ère juridique volontaire JUPREC 2018 ».

    Nous remercions tout.e.s les candidat.e.s de leur intérêt. Toutefois, seules les personnes sélectionnées pour une entrevue seront contactées.


older | 1 | 2 | (Page 3)